Vous êtes ici

Accompagnement à la démarche VAE

La validation des acquis de l’expérience (VAE), trouve son origine dans la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 :

« Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification figurant sur la liste établie par la commission paritaire nationale de l’emploi d’une branche professionnelle, enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles visé à l’article L.335-6 du code de l’éducation... »
(Extrait tiré de la loi 2002-73 Chapitre II Section I Article 133).

  • 4 étapes pour une VAE

    La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet l’acquisition d’une certification (diplôme, titre, certificat de qualification…) en valorisant les années d’expérience professionnelle salariée, non salariée ou bénévole.
    La VAE est un droit individuel inscrit dans le code du travail.
    Pour prétendre à une VAE, le candidat doit justifier de 3 années d’expérience équivalent temps plein, en rapport avec la certification visée.

    1. Choisir sa certification 
    Il s’agit pour le candidat de définir son projet et la certification (diplôme, titre…) correspondant à l’expérience acquise.

    2. Déposer un livret de recevabilité  
    Lorsque le candidat a identifié la certification qu’il désire obtenir, il retire auprès de l’organisme certificateur un « livret de recevabilité » qu’il renseigne et retourne au service du ministère certificateur (Rectorat, Université, DRJSCS…)
    Ce service examine la demande en termeS de pré-requis :

    • Durée de l’expérience (3 ans équivalent temps plein)
    • Expérience en lien avec la certification visée
    • Attestations de travail ou d’activités bénévoles fournies et faisant preuve de l’expérience…

    Les périodes de formation, apprentissage, contrat de qualification, stages, ne sont pas comptabilisées pour les trois années d’expérience requises.

    3. Rédiger le dossier de validation ou livret 2  
    Il s’agit d’exposer des situations de travail en rapport avec le référentiel d’activité professionnelle, le but étant d’identifier :Haut de page

    • Les compétences mises en œuvre dans une action de travail
    • Comment se sont constituées ces compétences.

     

    4. Valider le dossier devant un jury
    Un jury de validation lit le livret 2 et s’entretient avec le candidat. Le jury attribue tout ou partie du diplôme visé.

    En cas de validation partielle, le candidat dispose de 5 années pour obtenir le diplôme ou titre dans sa totalité.

    Plusieurs possibilités s’offrent à lui :

    • Soit il se représente à un jury VAE sans complément d’expérience
    • Soit il complète, diversifie, élargit son expérience ou suit quelques unités de formation et se représente à la VAE
    • Soit il se présente aux épreuves de certification classique, après avoir suivi la formation correspondant à ce qui lui reste à valider.

     

    Le Centre de formation Saint-Honoré accompagne des candidats à la VAE, pour l’obtention des certifications suivantes :

    - DEES (Educateur Epécialisé)

    - DEME (Moniteur Educateur)

    Recevabilité à demander au Rectorat du domicile du candidat

    Paris - Versailles - Créteil

    - DEEJE (Educateur de Jeunes Enfants)

    - DEAF (Assistants Familiaux)

    - CAFERUIS

    - DEIS (Ingénierie sociale)

    ASP - Agence de Services et de Paiement / Délégation VAE 
    Service recevabilité
    15 rue Léon Walras
    CS 70902
    87017 LIMOGES CEDEX

    - CAFDES (Directeur d'Etablissement)

    EHESP - Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique
    Service recevabilité
    Avenue du Professeur Léon Bernard
    CS 74312
    35043 RENNES cedex

     

  • Coût

    Nous consulter

  • Contact

    Secrétariat pédagogique : caferuis-cafdes@stho.org