Vous êtes ici

EJE en situation d'emploi

Cette formation est destinée aux personnels des structures et services d’accueil de la petite enfance.

Programmée sur trois années, cette formation, qui prépare au diplôme d’Etat, s’inscrit dans le cadre de la formation professionnelle continue.

A ce titre, les coûts de formation sont pris en charge par les organismes employeurs.

La formation d'éducateur de jeunes enfants en situation d'emploi se déroule sur 3 ans.

Diplôme : DEEJE (Diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants)

  • Conditions d'admission

    Peuvent poser leur candidature à la sélection d'éducateur de jeunes enfants, les personnes titulaires soit :

    • du Baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation,
    • de l’un des titres admis règlementairement en dispense du Baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités,
    • du diplôme d’accès aux études universitaires ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation,
    • d’un diplôme au moins de niveau IV, délivré par l’Etat et visé à l’article L.451-1 du code de l’action sociale et des familles,
    • d’un diplôme du secteur paramédical délivré par l’Etat, homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles à un niveau au moins égal au niveau IV de la convention interministérielle des niveaux de formation,
    • du certificat d’auxiliaire de puériculture, du CAP petite enfance, du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique, d’un diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale et justifier de trois ans d’expérience dans le champ de la petite enfance,
    • de l’examen de niveau organisé par la D.R.J.S.C.S.. (arrêté du 16 novembre 2005-Art.2.).


    Les conditions requises pour se présenter à l’examen de niveau :

    • être âgé de 20 ans au moins et justifier de 24 mois d'activités professionnelles, ou
    • être âgé de 24 ans au moins, ou
    • justifier d'un diplôme étranger non homologué habilitant à exercer la profession d’assistant de service social dans le pays où il a été délivré.


    Pour toute autre information, contacter la D.R.J.S.C.S.. de votre région.

    Le Centre se réserve le droit de clore les inscriptions en fonction du nombre de dossiers reçus.

    En application des préconisations de la D.R.J.S.C.S.., il est impossible pour la même année de constituer un dossier d’éducateur de jeunes enfants et un dossier d’éducateur spécialisé.

  • Epreuves de sélection

    Arrêté du 16 novembre 2005 (article 3)

    « Les épreuves d’admission, mentionnées au dernier alinéa de l’article D.451-48 du code de l’action sociale et des familles, comprennent une épreuve écrite d’admissibilité permettant de vérifier les capacités d’analyse, de synthèse et les aptitudes à l’expression écrite du candidat et une épreuve orale d’admission destinée à apprécier l’aptitude et la motivation du candidat à l’exercice de la profession compte tenu des publics pris en charge et du contexte de l’intervention ainsi que son adhésion au projet pédagogique de l’établissement ».

    Les épreuves de sélection se déroulent  courant mars/avril 2017.

    La sélection se déroule sur une journée de la manière suivante :

    Epreuve écrite (durée : 3 heures)
    Cette épreuve consiste en l’étude d’un texte d’actualité d’orientation sociale (2 sujets au choix). Elle a pour objectif d’apprécier chez le candidat :

    • les capacités d’analyse et de synthèse,
    • la mobilité et la maturité intellectuelles,
    • la capacité à énoncer et à soutenir un point de vue personnel critique et argumenté,
    • la maîtrise de la langue écrite, de ses procédures et de ses techniques.


    Cette épreuve est notée sur 20. 

    Les candidats titulaires d’un diplôme de niveau III du travail social mentionné dans l’annexe 4 de l’arrêté du 16 novembre 2005 sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité.Haut de page

    Epreuves orales
    Ces épreuves sont destinées à apprécier l’aptitude et la motivation du candidat à l’exercice de la profession.

    • Entretien avec un professionnel (durée : 1/2 heure)

    Cet entretien a pour objectifs de vérifier que : 
    - la demande de formation formulée par le candidat est compatible avec les exigences de la formation,
    - le candidat est déjà engagé dans une conception pédagogique qui n’est pas en opposition radicale avec les options du Centre concernant la petite enfance,
    - le projet professionnel du candidat est compatible avec la spécificité du métier d’éducateur de jeunes enfants et qu’il possède les potentialités nécessaires pour le réaliser.

    • Entretien avec un psychologue (durée : 1/2 heure)

    Cet entretien doit permettre : 
    - d’appréhender le profil de la personnalité du candidat et de refuser l’entrée en formation à des candidats dont les traits de personnalité risqueraient d’avoir des effets perturbateurs sur le jeune enfant,
    - d’évaluer la souplesse psychique laissant supposer des possibilités suffisantes de réaménagement des positions subjectives qu’imposent la formation et l’exercice professionnel,
    - de vérifier que le candidat présente à la fois les aptitudes nécessaires d’identification à l’enfant très jeune, mais aussi les aptitudes à la « bonne distance ». Ces dernières lui permettent également de se situer vis-à-vis des personnes avec lesquelles il sera amené à travailler (équipes, parents…).

  • Examen des résultats

    A l’issue des épreuves, les résultats des candidats sont examinés par un jury présidé par le directeur du centre ou par le directeur adjoint ou, sur délégation, par le responsable de centre d’activités. Ce jury dit « de synthèse » est composé des sous jurys constitués lors de chaque journée de sélection.

    Le jury de synthèse attribue une note sur 20 aux épreuves orales.

    La commission d’admission, composée du directeur de l’établissement de formation ou de son représentant, du responsable de la formation d’Educateur de Jeunes Enfants et d’un professionnel, cadre d’un établissement ou service d’accueil de jeunes enfants, arrête la liste des candidats admis à suivre la formation.

    Les candidats ayant obtenu la même note à l’épreuve orale sont départagés à partir des critères suivants :

    • présence sur la liste d’admission l’année précédente
    • appréciation à l’entretien avec le professionnel
    • appréciation à l’entretien avec le psychologue


    La liste d’admission est affichée au centre à l’issue de la commission d’admission (arrêté du 16 novembre 2005-art.3). Chaque candidat  est informé par courrier de son résultat à la sélection.

    L’admission est valable pour l’année en cours seulement. Les frais de sélection ne sont pas remboursés en cas d’échec

  • Admission en 1ère année

    Pour être admis, il faut :

    • être reçu(e) aux épreuves de sélection,
    • justifier d’un accord de l’employeur,
    • bénéficier d’une prise en charge financière par l’organisme employeur (CIF…). Une convention de formation sera établie entre le Centre, l’organisme employeur et le stagiaire,
    • être à jour des vaccinations obligatoires : BCG, DT polio, Hépatite B, preuve de l’immunisation rougeole et rubéole (maladie ou vaccination),
    • fournir la photocopie de l’Attestation de Formation aux Premiers Secours (A.F.P.S) ou de la Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (P.S.C.1).


    Les allègements de formation
    Les demandes d’allègement sont étudiées par la direction du centre à partir du dossier fourni par le candidat.

  • Coût

    Les coûts sont réévalués chaque année.

    A titre indicatif, les tarifs appliqués pour la rentrée de septembre 2015 :

    Frais de sélection : 140 €

    Frais de formation : 16 620 €

  • Contact

    Service sélection EJE

    Secrétariat pédagogique : claudiaavila@stho.org

  • Fichier(s) téléchargeable(s)